Trop aimable

Très avenante avec le public, je suis plutôt conciliante avec les demandes, peut-être un peu trop, ce qui m’a parfois joué des tours :

  • l’usager qui vient 30 minutes avant la fermeture de la mairie de quartier dans laquelle je tiens les permanences avec des tonnes de photocopies à faire pour un dossier et qui trouve ça parfaitement normal.
  • celui qui passe 20 minutes à fourrager dans ses sacs à la recherche de ses papiers et qui monte le ton lorsque je lui rappelle que d’autres personnes attendent derrière lui.
  • celui qui veut ABSOLUMENT que je recopie son torchon à moitié français à la virgule près.
  • celles qui arrivent 10 minutes avant la fin de la permanence et qui veulent que je les prenne toutes les deux pour faire « juste un petit courrier ».
  • la personne qui veut son courrier « urgent » et qui s’arrange pour être ajoutée à la liste d’administrés que j’ai sur le planning.

Et je ne compte plus les demandes du personnel de la mairie qui souhaite un courrier « rapide », comme peut l’être une lettre de motivation, un CV ou la rédaction d’un rapport consécutif à l’entretien annuel…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>