SNPCE

Syndicat national des prestataires et conseil en écriture

La courbe de Gauss

Il y a quelques temps, alors que j’étais sidérée par la médiocrité de certains confrères qui désiraient jeter l’opprobre sur des actions menées par plusieurs adhérents du SNPCE, une consœur m’avait parlé de cette fameuse courbe de Gauss.

Elle m’a dit que, quel que soit le corps de métier, il est toujours ainsi composé :       10 % de très bons, 10 % de très mauvais, et le ventre mou, composé à 80 % de moyens. J’avais donc classé ces individus dans la deuxième catégorie et j’étais passée à autre chose.

Très récemment, j’ai encore pu constater la suffisance de certains confrères qui ne souhaitent pas que notre profession soit reconnue et valorisée, bien au contraire, mais qui œuvrent seulement à saboter les actions qui ont été menées par d’autres, justement parce qu’elles ont été menées par d’autres. Leurs pitoyables actions consistent à reprendre ce qui a été fait pour le présenter comme étant une réalisation originale et devant permettre de mieux connaître nos métiers. L’intention de nuire est évidente, et la fatuité de ces pitres me désole quelque peu.

Parfois, j’ai envie de partir sur une autre planète, qui ne serait peuplée que de personnes comme moi ; en effet, l’égocentrisme et le manque de déontologie de certains de mes confrères et consœurs entament parfois mon bel optimisme. Fort heureusement, il existe des personnes qui me permettent encore de croire que notre profession accueille de vrais professionnels obéissant à une éthique. Donc, merci Anne, Christine, Delphine, Véronique, Florence, Odile, Chrystelle, Tally, Bernard, Alain…

La rédaction de comptes rendus de réunions

Comme très souvent, le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture (SNPCE) organise un atelier. Intitulé « Rédaction de comptes rendus de réunions », il se tiendra samedi 17/09/2016 de 14 h 30 à 17 h 30. Cette petite formation est gratuite pour les adhérents ; il en coûtera 20 € aux rédacteurs intéressés par ce sujet et non membre du Syndicat. Mené par Véronique Galpin, cet atelier se tiendra rue de Charonne dans le onzième arrondissement de Paris.

Toutes les informations se trouvent sur le site Internet du SNPCE : http://www.snpce.fr/prochain-atelier-petites-variations-comptes-rendus/

 

Le rendez-vous annuel du SNPCE

Comme chaque année, le congrès du Syndicat national des prestataires et conseils en écriture se tient au cours du mois de juin. L’après-midi du 18 juin 2016 sera consacré à un atelier intitulé « Comment répondre à un marché public ? ». Ouvert à tous les prestataires et conseils en écriture, le but de cet atelier est de démythifier l’appel d’offres et montrer aux PCE qu’il est possible de proposer sa candidature et même, parfois, d’être choisi. Cette transmission d’expériences sera menée par trois PCE (dont je fais partie) qui ont l’habitude de répondre à des appels d’offres.

L’atelier d’une durée de trois heures est gratuit pour les adhérents du SNCPE, et il en coûtera 20 € aux non adhérents. Tous les détails de cet atelier sont mentionnés sur le site du SNPCE : www.snpce.fr/atelier-18-juin-2016-repondre-a-appel-doffres/

 

 

Le congrès 2015 du SNPCE

Logo du SNPCE

Le 13/06/2015 se tiendra le congrès annuel du Syndicat national des prestataires et conseils en écriture (SNPCE). J’espère qu’il y aura de nombreux rédacteurs, biographes, animateurs d’ateliers d’écriture, correcteurs, bref, des PCE désireux de s’investir dans la profession. Cela fait longtemps que je suis adhérente et j’ai vu de nombreuses actions être concrétisées par l’intermédiaire de ce syndicat : code d’éthique, conditions générales de vente, mentions obligatoires d’une facture, etc. Ces outils viennent aider le PCE, pour peu qu’il se donne la peine d’aller sur le site Internet. Le Syndicat a vocation à encadrer la profession et faire valoir les vrais rédacteurs qui s’engagent dans ce métier. Le SNPCE s’adresse aux professionnels de l’écriture qui exercent ce métier pour gagner leur vie, et non pour perdre leur temps (et accessoirement celui des autres).

Après la réunion annuelle, un atelier formation se tiendra dans l’après-midi. Cette année, il s’agira d’aborder le métier d’écrivain public dans sa dimension sociale et de tracer les limites de son intervention, qu’elles soient sociales ou juridiques.

Tous les renseignements se trouvent sur le site Internet du Syndicat : www.snpce.fr

 

Le SNPCE et ses formations

Logo du SNPCE

Le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture offre chaque année une formation gratuite à ses adhérents, et permet aux non adhérents d’y participer moyennant 20 euros. Cette année, la formation a été réalisée par la Chambre de Commerce de l’Essonne et avait pour but d’initier les participants aux détails des appels d’offres passés par les collectivités. En effet, il arrive que des prestations de rédaction soient réclamées par les collectivités par le biais d’appels d’offres. Je vais pouvoir proposer mes services en matière de rédaction, correction et permanences d’écrivain public car j’ai bien compris les attentes des demandeurs. Grâce à cette formation, j’ai notamment appris à quoi servaient certaines procédures, alors merci au formateur.

Bravo au SNPCE et aux prestataires et conseils en écriture, anciens et nouveaux, qui continuent courageusement de faire reconnaître notre métier comme une véritable profession !

Des avantages d’adhérer au SNPCE

Logo du SNPCEDepuis 2009, j’adhère au SNPCE, le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture. Très enthousiaste au début de cette aventure, j’ai pu voir de nombreux projets aboutir. Mais j’ai également pu constater la négativité de certains adhérents plus « consommateurs » que créateurs. J’ai compris que, dans un environnement bénévole associatif, ces personnes étaient, hélas, inévitables et que, tôt ou tard, il fallait faire avec.

Samedi 24 mai, une poignée de membres du conseil syndical s’est réunie et là, ce fut un vrai bonheur de constater que nous y croyions toujours et que de nouveaux PCE désireux de mettre la main à la pâte venaient grossir les rangs du Syndicat.

D’abord, il a bien fallu constater tous les avantages que nous avions mis en place au fil des ans : centrale d’achats, caisse de solidarité, service d’information juridique, formations, accès à de nombreux documents réalisés en interne, et le plaisir d’échanger avec des gens dynamiques. Nous avons aussi pu faire un bilan appréciable de la refonte de notre site Internet ainsi que de l’infolettre, diffusée tous les deux mois auprès des abonnés.

Et puis, des travaux ont été menés visant à mettre en place très rapidement d’autres projets et des ateliers de formation.

Je ne vais pas tout dévoiler, mais je conseille à tous les PCE intéressés de bien scruter le site Internet du SNPCE ces prochaines semaines et de s’abonner à l’infolettre car celles des mois de juillet et septembre pourraient bien contenir quelques surprises…

www.snpce.fr

Le Syndicat des prestataires en écriture

Logo du SNPCE

Parce que la profession n’est absolument pas réglementée, n’importe qui peut l’exercer. Par là, j’entends que quiconque a des velléités d’écriture peut créer son activité d’écrivain public. Pour être médecin, il faut un diplôme ; pour être garagiste ou esthéticienne, c’est également le cas. Mais un prestataire en écriture n’a pas besoin de prouver ses compétences par l’obtention d’un diplôme.

Afin de protéger la profession et ceux qui l’exercent, certains PCE ont souhaité la création d’un Syndicat professionnel. C’est ainsi qu’est né le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture.

Mais pour agir de manière efficace, il faut que le nombre de ses membres ne cesse de s’élargir : le Syndicat a besoin d’idées neuves et de personnes qui agissent. Certes, payer une cotisation et faire quelques commentaires de temps à autre est important, mais il faut également des personnes qui mettent en œuvre les projets qui ont été proposés. À tous les PCE qui liront ce billet : nous avons vraiment besoin de vous ! D’autant que le bureau sera renouvelé en juin 2014. Aujourd’hui, le SNPCE se réunit en Seine-et-Marne, mais rien n’empêche qu’il soit délocalisé ailleurs en France…

Et petite information : le 25 janvier se tient un atelier-formation intitulé « Construire sa page Facebook », au cours duquel les professionnels qui le désirent pourront créer leur page et bénéficier des conseils de la formatrice. Pour plus de renseignements : www.snpce.fr

Nouveau site Internet pour le SNPCE

Logo du SNPCE

L’adhérent qui s’occupait bénévolement du site Internet du SNPCE ne pouvant plus s’en charger, le bureau du Syndicat a décidé d’en profiterCible Internet pour faire une refonte du site. Le projet a été confié à Oelita, dont vous pouvez aller visiter le site ; c’est une experte en Internet, qu’il s’agisse de ses usages ou des réseaux sociaux. Réactive et d’excellents conseils, elle a réussi à relever le défi et, en moins de deux semaines, nous avons pu voir un site au look rajeuni, plus dynamique, et nous en avons profité pour nous former. Quand j’écris « nous », je fais référence à quatre membres du bureau, motivées et forcément très intelligentes…

Pour ceux qui sont curieux de voir le résultat, il faut aller voir sur le site : www.snpce.fr. Me voici avec le statut d’éditrice, et je vais devoir rédiger ponctuellement des articles pour faire vivre le site. Comme j’aime bien rédiger pour le web, je n’y vois pas tellement d’inconvénient, d’autant moins que cela me permettra de fournir des informations (dans la mesure du possible) à mes confrères et consœurs. Merci donc à Oelita !

L’atelier du SNPCE en octobre 2013

Le 19 octobre 2013, le Syndicat National des Prestataires et Conseils en Écriture (SNPCE) propose à ses adhérents et à toutes les personnes qui vivent de l’écriture de participer à une mini formation intitulée Du bon usage des réseaux sociaux. Il sera question de la recherche commerciale et de la communication, principalement sur les réseaux de type Facebook, Viadeo ou LinkedIn. Cette formation se tiendra dans les Communs du Château, à Vaux-le-Pénil (77000), de 14 h à 17 h 30 et coûte 20 € pour les non-adhérents.

Ce type d’atelier permet d’aborder des thèmes intéressants, d’effleurer des domaines connexes à l’écriture et aux problématiques des indépendants. Jusqu’à présent, depuis 2011, nous avons eu l’occasion de nous intéresser à différents sujets :

  • Savoir se vendre : communication et prestations ou être à l’aise avec ses tarifs (2011)
  • Formation aux principes de la rédaction technique (2012)
  • Rédiger pour le web (juin 2013)

Ces domaines sont ceux que les PCE souhaitent eux-mêmes aborder. Il s’agit en trois heures de défricher le terrain et d’en savoir un peu plus sur le sujet.

Pour ceux qui sont intéressés, il faut envoyer un mail à l’adresse suivante :

contact@snpce.fr

 

 

Rédiger pour le web

Rédactrice à mon compte depuis 2009, j’ai pu toucher à différentes écritures : lettres et CV (rédigés notamment lors des permanences d’écrivain public), rédaction web, témoignages, articles de presse, billets de blog, réécritures de mémoire, transcriptions de réunions. Mes longues études en droit m’ont également été utiles : concevoir des plans, écrire de manière concise et rigoureuse ou encore corriger des thèses portant sur un sujet pointu sont autant de compétences que j’ai eu l’occasion de développer au cours de ma carrière de prestataire en communication écrite.

 

multi rédactionnel

rédactrice

Je rédige régulièrement des articles pour Internet qui doivent combiner plusieurs éléments : intérêt pour le lecteur, mots-clés que l’utilisateur pourrait taper sur un moteur de recherches, facilité de compréhension, synthèses. Ça tombe bien car je sais faire tout ça. Je peux même affirmer avoir une culture générale suffisamment large pour pouvoir m’intéresser de façon pertinente à un sujet que je ne connais pas (encore). Et je dois bien avouer que c’est à chaque fois avec plaisir que je relève un nouveau défi.

 

Le SNPCE a proposé le 01/06/2013 un atelier formation permettant de mieux comprendre les règles d’Internet en matière de rédaction, référencement et communication. Comme d’habitude, ce fut très intéressant et la formatrice a effectué une présentation de qualité. Pour ceux que ça intéresse et qui souhaitent en savoir plus, voici son site Internet : www.ammartin.com

Alors, cette formation m’a été très utile pour comprendre les mécanismes du web et me conforter dans mes pratiques actuelles d’écriture. Les entreprises qui recherchent un community manager ou un rédacteur web occasionnel peuvent compter sur moi…